AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
Pour plus d'informations, RDV ici

Partagez | .

We play hard with our plastic guns | Willaëlle

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 66
 Date d'inscription : 02/05/2016

 Crédits : Morning Rose, tumblr & red.balloon

 Âge du personnage : 22 ans
Dim 22 Mai - 22:38  
 
we play hard with our plastic guns
we're on the right side of rock bottom and I hope that we keep falling. we're on the good side of bad karma cause we keep on coming back for more. we're on the right side of rock bottom and to you I just keep crawling. you're the best kind of bad something cause we keep on coming back for more.
« Salut tout le monde ! Ca fait à peine deux jours que je suis rentrée et je n’ai eu que le temps de défaire mes valises ! Mais ce soir, il y a une soirée Youtube à DC. Je vous vloggerai tout, probablement comme les autres présents. Je vous reprends plus tard, je vais être en retard et Gaby risque de vouloir m’étrangler ! » Un sourire de façade tout le long de la vidéo, je réussis à cacher la tristesse qui emplit réellement mon cœur. Ma meilleure amie a été kidnappée lors de l’attaque du Millenium Stadium. Mon frère et mes parents s’en sont échappés de justesse. Eliott, qui avait été mon mentor au Dojo Rubis a été blessé. Et j’ai tout appris à mon retour, à peine arrivée à l’aéroport. Noël, que j’adore, promet d’être moins chaleureux que les années précédentes, les évènements n’aidant pas. Mais je ne peux pas se permettre de pleurer face à la caméra. Youtube me paye en conséquence pour ma bonne humeur et ma langue toujours pendue. Pendue pour les critiques et les avis, pas pour m’apitoyer sur mon sort. Même si parfois, je  dois bien l’avouer, cela pouvait avoir du bon de trouver quelqu’un chez qui pleurer. D’habitude, quand rien ne va, je me tourne vers Jamie. Mais sans Jamie, je n’ai plus que ma mère et Gaby.

Une fois la vidéo postée, je sors de sa chambre et me dirige vers la cuisine, mes deux boules de poils sur les talons. « Hey Gaby, tu m’emmène toujours ce soir hein ? » Mon frère prend son petit-déjeuner, comme à son habitude super tard quand il est en vacances. Il esquissa d’un mouvement de tête et je le remercie d’un sourire. Artemis louvoie entre mes jambes, visiblement affamée. Jazz elle, va chercher de l’attention auprès de mon frère. Si j’ai pris ces chats pendant que j’étais en France, je les ai toujours ramenés avec moi quand je revenais ici. Du coup, mon frère les connait. Jamie aussi, et ces deux là ont un lien particulier avec mes chats. Même Thomas ne les a pas domptés si facilement.  « Tu sais si William sera là ? » ose-je, vaguement intéressée par la réponse que me fournira mon frère. J’ai été amoureuse de son meilleur ami plus jeune, et quand j’ai commencé avec Youtube, tout le monde tentait de nous mettre ensemble. « Je sais pas. Demande-lui ? » Merci frangin, utilité nulle ! Bien sûr, le numéro de William est dans mon téléphone… Mais je ne lui ai plus parlé depuis… Des années. Je regarde certains de ses let’s play de temps à autre, demande de ses nouvelles à Gabriel parfois, mais depuis qu’il est parti à l’université, tout à changé. Je pense qu’on a grandit, voilà tout… « Je verrai sur place, merci quand même. » Je l’embrasse sur la joue et file dans ma chambre. La soirée n’est qu’à vingt heures, mais j’ai des milliards de choses à faire avant.

« Narcisse, sors de là, tu vas être en retard ! » Ce surnom me fait grimacer. Gabriel a toujours trouvé les pivoines étaient trop innocentes pour moi. N’importe quoi. Je sors de la salle de bains, fin prête pour la soirée qui se profile. Gabriel a un sourire narquois sur son visage, mais il finit par me couver du regard, comme si j’étais une petite chose fragile. Je suis sa petite sœur et le resterait à jamais, même majeure et vaccinée… Une dernière grattouille pour mes chatons, et on passe la porte d’entrée. A peine assise dans la voiture de mon frère, je sors ma caméra, tourne le retour écran vers moi et l’allume. « Hey ! Me revoilà ! Je suis dans la voiture avec Gabriel, il m’emmène à la soirée ! Gaby dis bonjour ! » Je tourne la caméra vers mon frère, qui esquissa un geste. Il roule, il est sérieux. « Il n’y a pas trop de trafic, on devrait y être dans peu de temps, je vous reprends une fois arrivée ! » J’éteins la caméra et regarde la ville défiler sous mes yeux. Washington m’a manqué pendant quatre ans et demi, mais vu les récents évènements, je ne suis pas sûre que ma place est réellement ici…

« Ca y est, je suis arrivée ! On est au Miss Kô à Chinatown, si vous ne connaissez pas, ce bar vaut le détour ! C’est la première fois que j’y vais, mais on ne m’en a dit que du bien ! Aller, on va voir qui est présent ! » Caméra à la main, je me dirige vers la table la plus conséquente. Les logos « Youtube » sur les polos des membres du staff sont hyper visibles, on ne peut pas les louper. Je retrouve des amis, que je n’ai pas vu depuis plus de six mois au moins. Certains ont été blessés au stade et n’ont pas pu se déplacer. Les téléphones se déchaînent et les photos se succèdent. Certains vloggent, bien plus que moi, et les boissons sont déjà distribuées. « Eh Raph, regarde qui vient d’arriver ! » me lance Caddie, une youtubeuse beauté que je connais depuis quatre ans. Mon regard se tourne vers l’endroit qu’elle pointe du doigt, et mon cœur loupe un battement. William Brixton. Le meilleur ami de Gabriel, celui dont je fus un jour amoureuse. La dernière fois que je l’ai vu, en chair et en os, je n’étais pas majeure. On dirait que tout cela remonte à des années lumières. Aujourd’hui, j’ai un diplôme obtenu à l’étranger et un mojito dans la main… Il salue des players, comme lui et finalement arrive en face de moi. « Salut William… Je suis rentrée… » Que dire de plus ? Est-ce que Gabriel lui avait dit ? Je n’en sais rien. William n’est pas le sujet de discussion numéro entre mon frère et moi… Et avec tout ce qui est arrivé récemment…
acidbrain
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 75
 Date d'inscription : 02/05/2016

 Crédits : moi-même

 Âge du personnage : 25 ans
Jeu 2 Juin - 23:00  
 
we play hard with our plastic guns
◊ willaëlle

« Ri’, tu n’as pas vu ma… Non laisse tomber, j’ai trouvé ce que je cherchais ! », criai-je à l’autre bout de l’appartement, la tête dans mon armoire en train de chercher ma petite caméra. Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait de vlog sur ma chaîne. Pas depuis les événements du stade, du moins. Mes followers  savaient ce qui m’était arrivé ce soir-là. Qu’avec mon « métier IRL » d’architecte, j’avais fait partie de l’équipe de rénovation du lieu et étais donc présent le soir de l’inauguration. Beaucoup s’étaient même inquiétés le soir même, essayant de me contacter via les réseaux sociaux. Seulement rien ne filtrait et ils n’étaient pas vraiment ma priorité en sortant de cet enfer. Je les avais cependant tenu au courant que j’allais bien, avec un faux sourire et un faux espoir sur le visage, en disant que rien ne changerait pour moi et que tout irait. Je soupirai à cette pensée, le regard dans le vide, tournant la caméra dans mes mains. Deux semaines s’étaient écoulées et je réussissais à garder la tête haute, à me battre contre ces cauchemars et à faire comme si tout allait bien. Et même si certains de mon entourage n’étaient pas dupes, je continuais tout de même. Parce qu’il le fallait. Parce que je le devais. Alors j’empoignai ma caméra et l’allumai, un sourire sur le visage.
« Salut tout le monde, c’est Will. Ca fait plusieurs jours que je vous ai promis un vlog et vous me l’avez massivement réclamé en commentaires dans mes dernières vidéos alors voilà. » Je lâchai un petit rire avant de continuer. « Ce soir se déroule une soirée style ApéroTube au Miss Kô à Chinatown et parce que ça fait longtemps et parce qu’on en a tous besoin, je vais m’y rendre pour m’amuser un peu et revoir des personnes que vous connaissez, j’en suis sûr !  J’hésite encore à prendre ma caméra avec moi ceci dit car ce sera bien retransmis quelque part ailleurs, par le staff ou un autre YouTuber. Mais vous aurez quelques nouvelles de moi sur les réseaux sociaux, comme d’habitude. Tant que j’y pense d’ailleurs, c’est le moment aussi de mettre au point deux trois petites choses sur les let’s play à venir… » Je continuais ma vidéo en abordant quelques sujets importants pour mes viewers avant de finalement conclure la courte vidéo. En refermant la caméra et en postant sur les réseaux sociaux une photo de moi, près à partir vers le bar, je ne pouvais m’empêcher de penser à ces autres YouTubers qui ne comprenaient pas pourquoi je m’obstinais à avoir deux jobs. Après tout, comme ils le disaient, j’avais atteint le million d’abonnés depuis quelques temps déjà et pouvaient me contenter de vivre de YouTube et des sponsos. Seulement je ne pouvais me résoudre d’abandonner ce travail qui me passionnait depuis tout petit. J’arrivais même à en divertir avec des vidéos de maquettes, c’était pour dire ! Si certains YouTubers s’étonnaient, mes abonnés ne voulaient pas que je change. Car je restais fidèle à moi-même. Je regardais l’heure une dernière fois et embrassais Riley sur la joue avant de partir, non sans essayer de la convaincre de venir encore une fois. Rien n’y faisait : elle refusait poliment de m’accompagner, prétextant une autre soirée dans le quartier un peu plus tard. Je n’allais pas la forcer non plus.

Je décidais de rester sur ma première idée et de ne pas prendre ma caméra. Elle aurait été un poids plus que d’une grande utilité. Je créai alors une boule d’air sous mes fesses et m’envolai en direction de Chinatown. J’adorais toujours autant me déplacer dans la ville grâce à mon bending, peu importe la température extérieure ou la météo. Sentir l’air fouetter doucement mon visage arrivait toujours à me libérer l’esprit dans mes moments de doutes ou de questionnements. J’avais toujours besoin de ce calme avant de me retrouver avec des personnes. D’ailleurs, se déplacer de cette manière était également le meilleur moyen d’éviter les embouteillages du matin ou la foule dans les transports. Je n’avais jamais aimé ce genre de promiscuité, sauf lors des concerts ou des soirées, car la donne y était complètement différente.
Quelques minutes plus tard, j’atterris doucement non loin du bar. J’inspirai un bon coup, m’enlevant les résidus de stress. Cette soirée était la toute première depuis les événements du stade et je ne savais pas à quoi m’attendre. Pas au niveau de la sécurité, qui avait été de toute façon renforcée sous les ordres du Président, mais plutôt sur qui j’allais retrouver à cette soirée. Je savais que quelques amis YouTubers y seraient mais Gab ne m’avait pas confirmé –ou infirmé d’ailleurs– sa présence par exemple. Ne sois pas ridicule Will, ça va aller, pensai-je en me mettant une claque virtuelle. Je poussai alors la porte du bar et me présentai, carte d’identité sortie, à la table servant d’accueil. Quelques formalités plus tard, je scrutai le bar à la recherche de visages familiers qui finalement me repèrent bien plus vite que moi. Ils me tapent sur l’épaule en guise de salutations et m’emmènent un peu plus dans la foule, dans l’idée de me donner à boire pour que l’on puisse trinquer ensemble. Je les laissais s’approcher du bar, encore indécis sur ce que je comptais prendre, avant de tomber sur une tête blonde familière. La raison de l’indécision de Gabriel : sa petite sœur, présente à la même soirée. L’entendre me saluer me surprit légèrement, loin de m’attendre à la voir ce soir. Elle aussi avait changé, avait grandi en cinq ans. Toutefois je mentirai si je n’avouais pas ne pas être à l’aise. Car même si je savais qu’elle était rentrée – j’avais vu sa vidéo après tout – l’idée de la voir ne m’avait pas effleuré. Par habitude mais surtout parce que mes préoccupations étaient autre depuis les événements. « Raph… » J’esquissais un sourire avant de continuer, sans pouvoir empêcher la surprise d’imprégner légèrement le son de ma voix. « Je vois ça, que tu es rentrée. Ça… » Je comptais continuer ma phrase quand Alex m’interpella du bar. « Hey Will, tu veux quoi ? » Je tournai alors ma tête vers lui. « Euh… Prends moi une bière, la même que toi. » Alex me répondit avec son pouce en l’air avant de me lancer un regard lourd de sens visant Raphaëlle et moi. Je me retins de rouler des yeux en me réintéressant à mon interlocutrice. « Excuse-moi. Ça fait plaisir de te voir, vraiment. » Nouveau sourire de ma part alors que mes yeux tombèrent sur son verre de mojito. « Gab est avec toi ? Il va bien falloir qu’il te ramène si tu commences déjà la soirée avec un mojito. » Ce cocktail dans sa main me rappela rapidement de son changement de ces dernières années. Après tout, la dernière fois que nous nous étions vus, Raph n’était même pas majeure… Je sentais la nervosité s’installer, ne sachant pas trop quoi lui dire. Le temps avait sacrément bien fait son boulot pour nous éloigner et suivre ses vidéos, ou du moins certaines car je n’allais pas commencer à écouter ses conseils maquillages, ne nous avait en aucun cas aidé à garder contact. Même les quelques fans qui nous shippaient à une époque avaient petit à petit disparu. Alors je me contentais de lui adresser un petit sourire en attendant sa réponse. La soirée n’allait pas être comme je l’avais imaginé…

acidbrain


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 66
 Date d'inscription : 02/05/2016

 Crédits : Morning Rose, tumblr & red.balloon

 Âge du personnage : 22 ans
Lun 6 Juin - 17:42  
 
Si j’étais plutôt sereine quant à cette soirée, maintenant que j’avais aperçu William, je devais bien avoué que je n’en menais pas large. William n’était pas ce qu’on pouvait appeler un ami. Non. Après tout, il est le meilleur ami de mon frère avant tout et je le connais essentiellement grâce à Gabriel. Exclusivement grâce à Gaby même. Nés la même année et benders air tous les deux forcément, ils avaient sympathisé. Et moi… Je suis arrivée après et je me suis mêlée à leur petit duo. Pas de manière brutale, quoi que parfois, je n’étais certainement pas la plus adorable des frangines, mais j’ai toujours respecté mon frère et Wiliam encore plus. Peut-être parce qu’avant, il m’imposait sans le savoir une forme de respect, de timidité aussi. Les sentiments d’une adolescente ne sont pas vraiment très compréhensibles. Les miens, en tout cas, ne l’était pas. Généralement, je prenais sur moi et parlait de tout et de rien. Ce qui gavait Gabriel, qui voulait juste se débarrasser du pot de colle que j’étais. Et puis, c’est grâce à Will que j’ai commencé les vidéos. Parce que je voulais faire comme lui, en ado amoureuse que j’étais. Autant dire que cela m’avait réussi, je devrais penser à le remercier un jour.

Sa réponse, portée par une certaine surprise, me fait sourire. Alex nous interrompt, sans gêne, comme à son habitude.  Si son regard vers William et moi est évident et franchement pas discret, je fais comme si de rien n’était. L’époque où tout le monde –enfin, peut-être pas tout le monde, mais un bon petit nombre quand même- de followers nous voulaient ensemble était passée. Parce qu’on s’était éloignés, parce qu’on ne se montrait plus ensemble, et ce depuis… Quatre ans et demi de sûr, puis il fallait remonter au moment où il était parti pour la fac. Et puis surtout parce qu’il ne m’avait jamais vu plus que comme la petite sœur de son meilleur ami. Oui, ça pouvait être problématique. « Je suis contente de te voir aussi ! Gaby ne savait pas si tu serais là ou pas. » Mon frère pouvait m’avoir menti, comme il savait si bien le faire, c’était une possibilité. Son regard tombe ensuite sur ma main, celle avec le verre. Oui, les choses ont bien changé depuis la dernière fois. J’esquisse un sourire en coin, portant le verre à ma bouche pour en boire une gorgée. « Non, il a dit que tu devrais t’en occuper ! Et que tu devrais subir sa vengeance s’il m’arrivait quelque chose. » Je me fiche de lui, bien sûr. Gabriel venait me chercher à la fin de la soirée, même si cela voulait dire trois heures du matin. Alex revient avec la bière de Will et coule un regard vers moi, plein de sous-entendus. A croire que quelques rares shippers de « Willaëlle » espéraient encore secrètement. « Je plaisante, il vient me chercher quand c’est fini. Il a prétexté une soirée autre part pour ne pas me déranger… » Je lève les yeux au ciel, pour dire ce que j’en pense.

C’est un peu compliqué, d’être là avec lui, en fait. Si je m’étais dit qu’il serait probablement là, j’avoue que je n’avais pas spécialement réfléchi à ce qu’il pourrait arriver. Oser espérer que tout soit comme avant est un peu fou, mais pourquoi pas. Je repère une table un peu plus loin, vide et pleine d’autocollants Youtube. Parfait. « On va s’asseoir ? Ca fait longtemps qu’on… Enfin… » Qu’on ne s’est pas parlé, ou qu’on s’est vu. C’est étrange quand même. Tomber l’un sur l’autre comme ça, par hasard, alors qu’il est le meilleur ami de mon frère et que j’ai grandi à ses côtés. Alors qu’il acquiesce, je me dirige vers la table, en captant le clin d’œil de Caddie. Décidément, ils sont tous contre moi quoi ? « J’ai vu que tu étais toujours architecte. C’est cool que tu continues. Je me souviens combien t’adorais ça déjà quand on était plus jeunes. » Contrairement à moi qui me repose sur Youtube, il avait l’architecture. Et c’était quand même plus simple de parler de ça que de ressasser les événements du Millenium Stadium… Surtout que n’y ayant pas assisté, je ne pouvais que faire des erreurs et risquer de ramener un mauvais souvenir.
acidbrain
Contenu sponsorisé
  
 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasing Light :: Washington D.C. :: Foggy Bottom :: Chinatown :: Miss Kô-