AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
Pour plus d'informations, RDV ici

Partagez | .

It's a new dawn. It's a new day. It's a new life [ Eliott]

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 29
 Date d'inscription : 18/04/2016

 Crédits : shiya

 Âge du personnage : 28 ans
Mer 11 Mai - 23:22  
 
It's a new dawn. It's a new day. It's a new life

   


Mains agrippées au volant, la radio crachait un vieux rock dans l'atmosphère lourde, alors que les yeux restaient concentrés sur la route. La circulation était de plus en plus dense, au fur et à mesure qu'elle approchait du centre de Washington. Dans le but de changer d'air, Arizona avait pris son pick-up, direction centre ville. Elle s'amusait à slalomer entre les voitures. Cela lui permettait de réfléchir aux derniers  événements et à sa décision récente. Tout était encore frais dans son esprit. Même si elle avait démissionné avec détermination, Arizona commençait tout juste à se faire à l'idée de reprendre sa vie civile. Les bases militaires avaient fait partie de sa vie depuis toujours, avec son père et son propre poste. Voilà qu'elle avait fait une croix dessus. La page n'était pas encore tournée. Il lui faudrait du temps et une nouvelle activité, sous peine de tourner en rond comme un lion en cage. Mais, sa convalescence était toujours d'actualité. Sa blessure à la jambe n'était pas encore totalement remise. Elle avait bientôt fini les séances de rééducation, avant d'avoir le feu vert pour reprendre le sport. Quelques semaines déjà, qu'elle n'avait pu en faire... chose rare, l'humeur de la demoiselle s'en ressentait. Elle était un peu à cran par moment. Le fait d'être dans le flou pour son avenir ne l'aidait pas à être sereine. Mais elle ne se billait pas outre mesure, cherchant surtout à passer du temps avec ses proches et à les aider si elle le pouvait.

D'ailleurs, si Arizona se rendait dans le centre de Washington, c'était pour rendre visiter à son meilleur ami. La nouvelle des attentats l'avait surprise et même un peu choquée. Prise par ses propres soucis perso' et en poste à l'étranger, Arizona n'avait avait appris la nouvelle à son arrivée sur le sol américain. Il y avait eu des blessés dont Eliott, rien de trop grave, puisqu'il était rentré chez lui. Du coup, l’ex-militaire décida d'aller le voir, pour prendre de ses nouvelles et peut être pour lui annoncer son changement de vie.

Le véhicule finit par se garer près d'un trottoir du quartier résidentiel à Georgetown. La jeune femme descendit prestement, grimaçant un peu quand sa jambe blessée toucha le sol un peu trop brutalement. Mais cela ne l'arrêta pas. La portière claqua. Arizona se dirigea vers la résidence d'Eliott. Cheveux détachées face au vent, mains dans les poches de son blouson en cuir, l’œil attentif, elle observait les alentours, par habitude et par curiosité. Histoire de se faire une idée sur les habitants du coin et étudier leur comportement, vérifier qu'il n'y ait pas de menace à l'horizon. Déformation professionnelle. Réflexe de son ancienne vie, toujours vérifier les lieux et se tenir prêt à tout éventualité. Arizona n'avait pas l'intention de perdre cette habitude.

Avant d'entrer, la jeune femme s'arrêta dans une épicerie au coin de la rue, pour prendre du ravitaillement. Une fois fait, elle se faufila dans le bâtiment. Face à l'absence de réponse à ses coups à la porte, Arizona farfouilla et trouva le double des clés. Elle aurait pu repartir, appeler pour prévenir de son arrivée, savoir pourquoi il ne répondait pas. Mais au lieu de ça, elle préféra se servir du passe, pour entrer.  Après tout, elle était là pour lui faire une surprise et prendre de ses nouvelles. Au pire, si il était absent, elle l'attendrait. Sauf qu'une fois à l'intérieur, quelques détails, dont le bruit de la télévision, lui permirent d'être sûre qu'il était bien chez lui.

A peine la porte d'entrée refermée, l'ex militaire se dirigea vers la source du bruit, jetant un regard de-ci delà. Puis, elle finit le  trouver affalé sur son canapé, jambe bandé, son attention semblait être rivé sur l'écran. Restant sur le seuil, dans le couloir, elle s'appuya sur le chambranle de la porte.

« Alors, comme ça, on refuse d'ouvrir sa porte ? Tu préfères t'atrophier le neurone restant avec ton écran ? Ou tu acceptes les cookies ? » Le sac de gâteaux fut brandi en signe d'offrande.


   (c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 845
 Date d'inscription : 12/02/2016

 Crédits : juxebox joints(avatar) & tumblr (gif)

 Âge du personnage : 31 ans
Lun 16 Mai - 17:59  
 


feeling good


La  morphine  me  faisait  tant  de  bien.  C'était  ça  qui  me  faisait  oublier  que  j'avais  tout  de  même une  blessure  profonde.  Certes,  la  balle  n'avait  rien  touché  de  vital,  mais  ça  faisait  un  mal  de  chien lorsque  je  m'appuyais  dessus.  Alors,  avec  un  peu  de  chance,  Casey  avait  accepté  de  me raccompagner  chez  moi  et  de  rester  un  peu  le  temps  que  je  me  rétablisse.  On  ne  savait  pas pourquoi,  mais  on  s'était  comme  un  peu  retrouvé  dans  notre  solitude,  dans  notre  mal-être. Quelques  jours  auparavant,  je  lui  avais  faussé  compagnie  pour  aller  voir  Lucy  avec  qui  nous avions  eu  une  longue  discussion  afin  de  mieux  comprendre.  Je  faisais  tout  pour  savoir,  pour comprendre  les  attentats,  pour  tenter  de  comprendre,  pour  faire  ma  petite  enquête.  Mais  à  trop marcher,  je  m'étais  épuisé  un  peu  trop  rapidement.  Alors,  j'étais  resté  en  stand-by  pendant  le reste  du  temps.  Casey,  elle  aussi  faisait  l'enquête.  A  deux,  nous  trouverons  ce  qu'il  se  passe  et comment  luter  contre  ce  Upsilon  renaissant.

En  tout  cas,  aujourd'hui,  j'avais  juste  eu  le  courage  d'aller  me  laver,  de  changer  mes  bandages avant  de  me  remettre  dans  mon  canapé.  C'était  bien  confortable,  mais  j'étais  pire  qu'une  bête dans  une  cage,  j'étais  en  train  de  devenir  fou.  Alors,  les  papiers  exposés  un  peu  partout,  je regardais  et  tenter  de  comprendre.  A  côté  de  moi,  j'avais  un  calepin,  avec  mes  principales  pistes, celles  qui  valaient  un  coup  d'oeil.  Je  tentais  de  les  démonter  ou  de  les  renforcer.  Puis  à  force  de faire  aller  mes  neurones,  je  choisis  de  prendre  une  pause.  J'ouvris  la  télévision  grâce  à  la télécommande  sur  la  table.  Déconcentré,  je  regardais  les  personnes  bouger  sans  même  m'en occuper,  j'avais  besoin  de  faire  le  vide,  mais  c'était  pas  possible.  Mon  esprit  courrait  plus  vite  que possible.  Puis  un  flash  info  suivit  la  série  qui  passait.  Il  parlait  des  attaques.  Etrange  tout  de même,  mais  je  n'avais  pas  envie  de  parler  d'  «  attentat  ».  Je  suivais  ce  que  les  journalistes  exposés comme  pistes,  comme  principales  recherches.  Voilà  pourquoi  les  Etats-unis  sont  les  meilleurs,  ils nous  disent  tout  peu  importe  si  c'est  vrai.

Ce  n'est  qu'en  entendant  la  porte  s'ouvrir  que  je  me  relevais  un  peu,  étant  donné  que  j'étais  affalé auparavant.  Pensant  que  c'était  Casey,  j'eus  un  petit  sourire,  mais  c'est  en  remarquant  que c'était   Arizona  qu'il  s'étira.  «  Alors,  comme  ça,  on  refuse  d'ouvrir  sa  porte  ?  Tu  préfères t'atrophier  le  neurone  restant  avec  ton  écran  ?  Ou  tu  acceptes  les  cookies  ?  »  Elle  a  touché  le point  faible.  C'est  carrément  dingue  comment  cette  fille  me  connaît  comme  sa  poche.  «  Tu m'excuseras  mais  le  docteur  a  dit  que  je  ne  devais  pas  faire  trop  d'efforts.  Mais  j'accepte  les cookies.  »  Un  petit  sourire,  je  tends  la  main  pour  qu'elle  puisse  m'apporter  les  gâteaux.  Je  sais qu'elle  a  aussi  du  mal,  j'ai  appris  par  les  gars  de  mon  passé  qu'il  s'était  passé  quelque  chose  avec elle  mais  je  ne  savais  pas  quoi.  La  connaissant  comme  je  la  connais,  je  la  laisserai  me  parler,  car je  ne  voulais  pas  la  froisser,  la  forcer.  On  est  pas  comme  ça,  si  elle  ne  veut  pas  me  le  dire,  elle  ne me  le  diras  pas.  Et  c'est  d'ailleurs  elle  qui  me  fait  les  plus  belles  surprises  pour  mes  anniversaires.

© TITANIA

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life... [Gin]
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasing Light :: Washington D.C. :: Georgetown :: Quartier résidentiel-