AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
Pour plus d'informations, RDV ici

Partagez | .

TC #1 ◊ A Walk to Remember

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasing Light
Happiness can be found even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light
 Messages : 176
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : Pitches.

 Âge du personnage : Trop vieux pour vous.
Lun 22 Fév - 22:00  
 

À l'initiative des proches d'Iris Paxton, une marche silencieuse avait été organisée en hommage à la jeune femme. Très vite, la nouvelle s'était répandue dans les rues de Washington et chacun s'était emparé de l'instant. Il ne s'agissait pas seulement de la jeune bibliothécaire. Avant elle, Victor Harrison avait perdu la vie dans des circonstances non élucidées. Personne n'avait oublié Adam Montgomery, le Président brutalement retrouvé mort. Trois benders tués en quelques mois. Et combien de vies bouleversées? D'un même mouvement, partageant un souffle silencieux, une prière commune, des centaines d'hommes et de femmes, benders et sapiens, s'étaient rassemblés pour ne former qu'un. Ils avaient suivi, silencieux, la route partant du restaurant où Iris Paxton avait été retrouvée morte pour arriver à la bibliothèque du Congrès où elle travaillait. Là, des bougies, des fleurs, des lettres anonymes et un portrait souriant de la jeune femme. Ils s'étaient tous rassemblés : famille, amis, relations de travail ou simple anonyme cherchant un sens à cette tragédie. Des anonymes venus en masse soutenir les proches d'Iris mais aussi pour se souvenir des deux benders tués avant elle. Un hommage silencieux où la prise de parole était désormais autorisée. Les journalistes se pressaient en masse, encadrant l'hommage, cherchant le scoop à tout prix. La police de Washington était sur le qui-vive, prête à intervenir au moindre débordement. Quelques personnalités politiques discrètes se mêlaient au moment solennel.


Explications
Benders, sapiens et sensers sont les bienvenus à l'hommage en l'honneur d'Iris Paxton. Après une marche silencieuse jusqu'à la bibliothèque, un moment de recueillement est observé. Chacun est libre de prendre la parole et de s'exprimer sur la jeune femme. L'hommage est vigoureusement encadré, chacun s'attendant secrètement à ce qu'un évènement infortuné ne se produise.

Pour ce premier topic commun, vous êtes tous invités à poster dans l'ordre qui vous plait ! Veillez à faire participer tout le monde et à interagir avec des personnages qui vous sont inconnus. Ce topic est là pour créer de nouvelles relations ! Divers PNJ sont susceptibles d'intervenir à tout moment afin de changer le cours des évènements...

Merci de privilégier les réponses courtes afin de faire avancer le sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 845
 Date d'inscription : 12/02/2016

 Crédits : juxebox joints(avatar) & tumblr (gif)

 Âge du personnage : 31 ans
Mar 23 Fév - 19:20  
 


A Walk to Remember

 On était là parce qu'on nous avait demandé de sécuriser les lieux. Des centaines de personnes seraient dans les rues pour manifester leur soutien à la famille d'Iris Paxton, la jeune bender assassinée. On s'occupait de son cas au bureau, mais comment oser regarder les parents dans les yeux sans avoir de réponses valables. Même si je n'étais pas capable de dire qui était le meurtrier de leur fille, j'étais l'un des premiers à m'être porté volontaire pour encadrer l'événement. « Très bien Young, vous en serez. Vous connaissez la procédure. » souffla Cochrane. Nous étions une bonne dizaine à avoir porter soutien à la famille de cette façon. Tout le monde était concerné lorsqu'un citoyen américain était assassiné. Lorsque nous nous étions placé, je suis allé présenter mon soutien et ma peine aux parent d'Iris avant de repartir à ma place. La mère avait des traces sous les yeux à force de pleurer la mort de son enfant. Le père avait vieilli de dix ans de par la mort de son enfant... Qui pourrais survivre à ça...? Maintenant, plus que jamais, je devais être sur le qui-vive. Tous les gars de l'équipe avaient été habillé avec des gilets par balle caché sous nos blousons, des matraques et nos armes de service.  Nos sorties étaient rares, mais il fallait toujours être prêt en cas d'attaque. Nous étions des personnes peu appréciées. Même si notre métier était de défendre et protéger. Les casques et autre combinaisons n'étaient pas nécessaires, nous n'allions pas dans des quartiers peu fréquentables. Lorsque la marche se mit en route, je me tins sur le côté droit des marchants. Beaucoup de monde avait répondu à l'appel, je remarquais des têtes que je connaissais, et des anonymes. Je marchais à leur rythme et sécurisais les rues adjacentes. Mon regard passait sur tout le monde, il s'arrêtait un peu partout pour être sûr que rien ne se passerait mal. Les parents Paxton n'avait pas besoin de cela. Cette pauvre femme avait clairement mon âge, j'aurais pu être à sa place et c'est pour cela que je m'attendais à voir mes parents et mes sœurs dans cette marche. Ils devaient eux aussi être touchés par ces événements tragiques. Je le voyais dans le regard de ma mère, cette peur de ne jamais voir son fils rentrer à la maison, lorsque je la quittais. J'étais maintenant en retrait, me plaçant légèrement dans la foule. Et une personne de plus marchant pour vous, benders.
acidbrain



HJ: fiche piquée à Swann :keur:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 353
 Date d'inscription : 13/02/2016

 Crédits : Eclatic

 Âge du personnage : 25 ans
Jeu 25 Fév - 21:40  
 
A Walk to Remember
Everyone



J’observe la foule, après avoir pris quelques notes dans mon carnet. J’ai évidemment demandé à pouvoir couvrir la marche, initiée par les proches de Paxton. Je dois aussi reconnaitre que j’espère avoir l’occasion de les approcher, afin de discuter avec eux. La rédaction d’un article consistait une bonne stratégie d’approche. Mais pour le moment, c’était surtout une foule immense qui se pressait dans les rues de la ville. Je garde le silence quand l’atmosphère l’impose puis Je remonte la marche, m’arrêtant de temps en temps pour interroger quelques passants. Ont-ils peur ? Pourquoi sont-ils ici ? Connaissaient-ils Iris ? Les questions classiques quoi.

Mais quand j’atteins le niveau de la famille Paxton, je me rends compte qu’un mur de journalistes se dresse déjà entre moi et eux. Je fais la moue. Zut. Mon regard balaye la foule. Des humains et des benders. Je suis sûre que quelque chose se trame, même si la police dit que les morts ne sont pas liées, je n’en suis absolument pas convaincue. Je le sens, au plus profond de moi, ce ne sont pas que les résultats de ces histoires que ma mère m’a racontées. Certains se recueillent, sentent-ils cette menace ? Peut-être, sinon, pourquoi un tel engouement ? Des gens meurent tous les jours. Mais Iris est une Bender, et ça fait une grande différence.

Je remarque une jeune femme un peu en retrait. Elle semblait affectée, peinée, mais elle n’était clairement pas un membre de la famille de la Bender. Je m’approche alors d’elle, le visage le plus avenant possible.

« Toutes mes condoléances » cela semble la surprendre. « Elle était votre amie, non ? Vous travailliez avec, je me trompe ? »

Mon intuition ne m’a pas fait faux bond. Mais ces idiots de rivaux, là-bas, ne se doutent pas qu’on en apprend davantage sur les gens en les découvrant à travers le regard de leurs amis… bien plus que de leur famille. Après tout, mes parents peuvent-ils prétendre me connaitre ? Et mon frère ? Non, ils n’ont qu’un souvenir de moi, des années plus tôt. Cette femme doit connaitre Iris bien mieux que les autres.

« Je ne la connaissais pas, Iris. C’est idiot, mais, je suis bender… Mon frère est un bender d’eau, comme elle et… quand on a annoncé sa mort j’ai… j’ai pensé à tous les benders. C’est égoïste, je sais. »

Avouer une faiblesse attire toujours la sympathie. Psychologie de base, mais efficace. Et en plus, je ne mens pas. J’ai effectivement pensé à mon frère, à ma mère traquée des années plus tôt.

« C’était si inattendu. Je suis vraiment désolée pour vous. Ça doit être terrible de ne pas savoir… »

Bon, là, je dois bien reconnaitre que mon côté journaliste reprend le dessus. Je saurais vite si cette mort était vraiment une surprise ou si Iris se sentait menacée, si quelqu’un la suivait. Peut-être aussi que je n’apprendrai rien du tout, mais franchement, je m’en serais voulu de ne pas tenter ma chance.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 825
 Date d'inscription : 08/02/2016

 Crédits : tumblr

 Âge du personnage : 25 ans
Ven 26 Fév - 13:16  
 
TC #1 ◊ A Walk to Remember
Iris n'était pas quelqu'un de si ordinaire que cela, non, elle était la troisième benders à mourir tragiquement cette année. Il y avait énormément de choses qui se disaient, les murmures étaient nombreux, mais personne ne savait véritablement la vérité. Je me demandais même si nous la saurions un jour à vrai dire. Qui avait pu les tuer ? Parce que pour moi, il n'y avait pas de doutes à avoir, ces trois meurtres étaient liés. Je me demandais cependant, si comme pour Adam, des sensers étaient apparus à ce moment là. Je n'en savais rien du tout mais cette possibilité m'effleurait l'esprit. Et si ces meurtres étaient là pour créer une nouvelle génération de personne dotées de capacités comme moi ? Ne serais-ce pas une nouvelle expérience scientifique grandeur nature ? Upsilon ? C'était ce qu'Adam avait dit. Qu'avait pu dire Victor ? Qu'avait pu dire Iris ? Avaient-ils seulement pu dire quelques choses ? Tout cela se baladait dans ma tête, toujours plus de questions, mais pas vraiment de réponses. Le problème était pourtant grand, mais où est ce que je pourrais trouver des semblants de réponses ? Je ne savais même pas où chercher à vrai dire. C'est donc ainsi que j'avais décidé de me joindre à ce cortège d'anonyme et de moins anonyme, reconnaissant quelques hommes politiques dans la masse. J'étais là pour le principe avant tout, et pour leur rendre hommage. Ce genre de choses ne devrait pas exister, pourtant, j'avais cette désagréable sensation que cela ne faisait que commencer. En tout cas, je ne cherchais ps spécialement quelqu'un de connu dans la foule même si j'avais perdu l'habitude de la solitude, mais ne serais-ce pas paradoxal de se sentir seule au milieu d'une telle foule ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 237
 Date d'inscription : 04/02/2016

 Crédits : Tag sur Bazzart pour l'avatar

 Âge du personnage : 25 ans
Ven 26 Fév - 15:36  
 
A Walk to Remember.Je n'avais pas envie de venir. C'est fou, de penser ça. Mais c'est le cas. Je m'imaginais déjà la chose dans la tête. Des centaines de gens atterrés, tristes et endeuillés. Des zombies aux larmes incessantes, perdus dans leur tristesse. C'est pire que ce que j'avais pensé. Parce qu'il y a tout ça mais il y a aussi les flics, qui me donnent l'impression d'être enfermée à l'extérieur, et les journalistes, ces carnivores insatiables. Il me faut toute ma bonne volonté pour ne pas faire demi-tour et rentrer chez moi. Ou mieux, aller boire un verre. Je dois me rappeler que je suis ici pour Iris, parce qu'elle était une femme que j'admirais et que j'aurais voulu connaître. Je suis ici pour Victor, que je n'ai pas pu aider et qui m'a changé à jamais. Et Adam, que je ne connaissais que de nom mais qui avait un bel avenir devant lui. Alors non, je ne suis pas là pour être en harmonie avec les autres. Pour que ma peine devienne plus facile à accepter ou une autre sottise de ce genre. Je suis là pour eux et pour moi. Pour leur donner un peu de mon respect et leur dire que je serai là s'il faut se battre.
Je ressens la peine dans l'air et cela me donne presque le tournis, fait presque remonter à la surface ma peine enfouie depuis des années. Alors je recule, je m'écarte pour respirer. J'aperçois une journaliste qui ne m'ait pas inconnue et je reste bien loin d'elle. Je me demande aussi si ce n'est pas ma professeure de tir à l'arc à quelques mètres. Mais j'hésite à aller lui parler. Je ne comprends pas encore ces nouvelles capacités que certains d'entre nous avons. Et attirer l'attention sur nous n'est pas une bonne idée. Surtout pas aujourd'hui. Alors j'avance doucement, occupée à refouler tout ce que je peux ressentir et à me focaliser sur mon but. Ce n'est pas aujourd'hui que je flancherai. Je m'étais préparée à ce que David envahisse mes pensées. Je le sens, prêt à prendre toute la place. Je savais que ce serait dur. Je sais aussi que je tiens sur un fil depuis le début. Mais que j'ai toujours tenu, plus ou moins bien mais toujours debout. Aujourd'hui ne fera pas exception. Aujourd'hui, je serai forte parce qu'il n'y a que comme ça que je peux vivre. Survivre. Et, pour lui, je dois l'être. Alors je jouerai l'équilibriste jusqu'à ce je tombe, emportée par la tempête que je ne pourrais plus repousser. Mais je sais que je peux tenir encore longtemps. Alors, aujourd'hui, je ne tomberai pas et je serai là pour eux. Au pire, je sais qu'il y a des bars dans le coin.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleanor Young
Pitch Framboise
 Messages : 880
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : moi-même pour l'avatar, okinnel pour la sign, tumblr pour le gif

 Âge du personnage : 28
Jeu 3 Mar - 0:50  
 
Eleanor & les autresA walk to rememberUne part de moi se demandait ce que je pouvais bien faire là, autour de tous ces gens tristes et fermés, pleurer quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Pleurer quelqu'un que je ne connaissais pas. Mais l'autre part savait pourquoi j'étais là : parce qu'elle était persuadée qu'être à cet hommage allait m'aider à trouver des réponses que je cherche et à me recueillir, pour Adam. Car si cette marche était l'occasion de rendre hommage à cette pauvre Iris, bender eau tuée récemment dans des circonstances aussi étranges que les deux autres, j'étais désormais liée à Adam et à sa mort qui n'était pas mystérieuse à mes yeux, me faisant ainsi me demander sérieusement si tout n'était pas lié. Après tout, la mort d'Adam avait créé mon cluster et celle de Victor avait créé le cluster d'Alyssa. Pourquoi le cas ne se répéterait-il pas avec Iris ? Trop de questions se bousculaient dans ma tête alors que le cortège s'était arrêtée là où le corps d'Iris avait été retrouvé. En cet instant je regrettais l'absence de Wren, en déplacement sur la Côte Ouest. Je regrettais ne pas avoir essayé de contacter un des miens. N'importe qui pour que ce sentiment de solitude s'évanouisse et que la boule au ventre disparaisse un temps. Car cette troisième mort suspecte ne présageait rien de bon pour l'avenir. Mais malgré mes peurs, je savais qu'au fond, je me battrais. Pour eux, pour le cluster et surtout pour mes proches. Même si je ne savais pas comment et que j'envisageais le pire.
Je me mis en retrait en laissant passer des personnes voulant déposer des gerbes de fleurs à l'endroit de la commémoration, en attendant une suite et regardai autour de moi si je ne reconnaissais personne. La police était dispersée tout autour de la foule. Eliott était-il de service ce soir ? Et qu'en étaient-ils d'Emmeryn et de mes parents ? J'avais beau me retourner, aucune tête ne m'était familière. Peut-être plus tard. L'heure était bien trop solennelle pour tenter d'appeler qui que ce soit.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 438
 Date d'inscription : 04/02/2016

 Crédits : riddermark (avatar) & fycaitylotz (gifs) & red.balloon (sign).

 Âge du personnage : vingt-six ans.
Jeu 3 Mar - 20:07  
 


A Walk to Remember

Les mains glissées dans son blouson en cuir, Swann observait la foule de son habituel regard fermé, presque noir. La mâchoire serrée, elle ne prononçait pas un mot, se contenant se placer en retrait de la trop grande concentration de population. Elle ne voulait pas venir. Elle ne voulait pas se mêler à la foule, voir tous ces inconnus pleurer devant ses yeux. Après une journée à jongler entre le Miss Kô et ses entraînements, elle avait décidé qu’elle avait décidé que c’était assez. Pourtant, une fois chez elle, elle n’avait pu s’empêcher de tourner en rond. Peu importe ce qu’elle faisait, son esprit ne pouvait s’empêcher d’errer vers la marche commémorative. Alors, excédée par elle-même, Swann avait saisi son blouson et avait quitté son appartement. Quelques quarante minutes de métro plus tard, et voilà qu’elle était à Capitol Hill. Elle avait rarement l’occasion d’y aller, et se sentait encore plus comme une étrangère en ces lieux. Elle avait suivi la marche silencieuse, le regard fermé à toutes discussions. Et maintenant qu’elle était devant la Bibliothèque, arrêtée comme les autres, Swann se demandait ce qu’elle faisait là. Certes, ces divers morts la mettaient dans une colère noire, parce qu’elle avait la sensation qu’on retournait aux heures noires des Benders. Elle se sentait impuissante, prisonnière d’un monde qui ne les accepterait jamais totalement, et cela ne faisait qu’empirer ses nerfs déjà bien amochés. Un soupir profond échappant ses lèvres, elle s’éloigna encore plus de la foule, allumant rapidement une cigarette d’un geste habitué. Observant les personnes d’un œil absent, elle nota la présence de Casey peu loin d’elle. Elle aurait pu aller lui dire bonsoir, mais la jeune femme était déjà occupée avec une autre personne, et Swann ne voulait pas la déranger. Continuant son inspection, elle finit par remarquer la chevelure blonde d’Alyssa, elle aussi seule. Décidant que c’était mieux que rien, Swann se dirigea vers elle, sa cigarette toujours aux lèvres, remarquant bien vite l’état de son amie. Fronçant les sourcils, Swann récupéra la cigarette dans sa main, signalant son arrivée à Alyssa par un signe de l’autre main. « Hey Aly’. Tu n’as pas l’air bien, tu es toute pâle. » Comptez sur Swann pour ne pas tourner autour du pot pendant quinze ans, cela l’agaçait plus qu’autre chose. « Tu connaissais Iris Paxton ? »
acidbrain


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 845
 Date d'inscription : 12/02/2016

 Crédits : juxebox joints(avatar) & tumblr (gif)

 Âge du personnage : 31 ans
Ven 4 Mar - 13:50  
 


A Walk to Remember

Le monde qui venait dire au revoir à Iris et présentant leurs condoléances à la famille de la défunte était relativement calme. Nous n'avions pas pensé qu'il y aurait quelques soucis que ce soit, mais on ne savait jamais, avec un fou dans les rues... J'en voyais suffisamment pour ne jamais rester calme. Je piétinais, je regardais un peu partout, j'avais vu Casey. Mes pensées étaient rapidement parties vers elle, toujours là tel un rapace, j'avais détourné les yeux pour ne pas avoir la haine. Je souriais aux gens qui me tendait des sourires, c'était chaleureux, ça se voulait calme et parfois ça nous donnait ou redonnait la foi. Calme, je me baladais et inspectais tranquillement les rues, les comportements suspects, tout ce qui pouvait me mettre en alerte. Parfois, je croisais un de mes collègues et nous parlions calmement de cette manifestation, toujours pour finir par dire qu'on avait vu des jours bien plus beaux.
Ce n'est qu'en regardant dans la foule que je reconnus Lucy, une jeune femme dont je connaissais vaguement l'histoire. Plus jeune que moi et déjà veuve, la vie n'était pas facile et ne permettait jamais de rester calme. « Lucy. » dis-je calmement, j'avais accroché à son regard vague et c'est pour cette raison que je bougeais doucement les mains. « Vous allez bien ? » Question de politesse, elle devait en avoir pas mal dans le crâne, la pauvre. « Je n'aurais pas pensé vous croisez ici… Vous la connaissiez ? » dis-je tout aussi doucement en montrant du regard une photo d'Iris. Cette fille avait un doux sourire sur la photo mais le métier revenant au galop, je revoyais la scène de crime. Je secouais la tête avant de revenir sur la jeune femme. Ma posture était toujours assez droite, je n'avais pas le droit de relâcher l'attention ou ma vigilance. Certaines personnes louchaient sur mon insigne visible et étrangement, je captais des soupirs de soulagement. La population de Washington aimait se sentir protéger, aujourd'hui plus que jamais.
acidbrain


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 825
 Date d'inscription : 08/02/2016

 Crédits : tumblr

 Âge du personnage : 25 ans
Ven 4 Mar - 15:31  
 
TC #1 ◊ A Walk to Remember
Bien sur qu'il devait y avoir des personnes que je connaissais dans cette foule, des personnes que je connaissais mieux que celle à qui nous rendions hommage actuellement. Mais je n'avais pas envie de parler, à n'importe qui. Cependant, je ne suis pas une asociale et si quelqu'un venait à me parler, je lui répondrais poliment bien entendu, je ne suis pas comme ça, je m'efforce d'être amicale avec le plus de monde possible, de futurs clients, des élèves ou d'autres connaissances quelconque. Je suis loin d'être une star ici, personne ne me connait vraiment, personne, ou presque, car depuis plusieurs mois je partageais ma vie avec les personnes de mon cluster, c'était difficile au début, mais pour le moment, je ne m'étais jamais retrouvée dans des positions inconvenantes au moment de ces visites improvisées. D'ailleurs, je m'attendais presque à voir l'un d'entre eux venir me parler ici. Mais peut être qu'il n'y en avait pas besoin à vrai dire, peut être qu'ils étaient déjà tous présents, tous autour de moi. C'était comme une sensation que j'avais, sans vraiment avoir la possibilité de la décrire, comme si j'étais proche et éloigné de chaque membre de mon cluster. Bref, je marchais avec les gens, quand soudain, je vis une connaissance, c'était Eliott qui était là, en service visiblement vu que son insigne était assez visible si on daignait le regarder de haut en bas. Je lui souris donc alors qu'il se signalait plus amplement. Il me demanda si ça allait mais si j'étais ici, c'était que cela allait, non ?

" Je vais bien merci, et vous-même ? En service j'imagine. "

J'imaginais bien, enfin, ce bout de phrase était presque de la rhétorique tellement cela me semblait évident. Toutes les forces de polices disponibles devaient être là, lui y compris donc. Il me demanda alors si je connaissais la jeune femme. Je pourrais lui dire que oui, mais ce n'était pas le cas, pas avant sa mort tout du moins.

" Et pourtant, je suis bien là. Je la connais comme la plupart des personnes ici je suppose, de ce qu'on a pu dire d'elle, mais non, pas personnellement en tout cas. Je fais partie de cette foule d'anonyme pour lui rendre hommage. Je ne sais pas ce que cela augure, je n'ai pas connu les jours sombres d'avant ma naissance, mais j'espère sincèrement que cela ne va pas revenir. Désolé, on a déjà du vous sortir cette théorie farfelue, je parle trop. "

Ou pas si farfelue que ça en y réfléchissant un peu, cela me paraissait possible, si ce n'est plausible. Et puis qui connaissait l'existence des sensers comme moi à part les sensers eux-même ? Je ne saurais dire, mais lorsque nous serons dévoilés au monde entier, il ne fait pas de doutes que cela fera un nouveau tollé, ou quelques choses dans ce genre là.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 353
 Date d'inscription : 13/02/2016

 Crédits : Eclatic

 Âge du personnage : 25 ans
Ven 4 Mar - 17:09  
 
A Walk to Remember
Everyone



J’ai noté quelques informations utiles après ma discussion avec l’amie d’Iris. Rien de déterminant, mais quelques petites choses intéressantes. On ne peut négliger aucune piste. Un coup d’œil en direction de la famille de Paxton me fait comprendre que je ne pourrai vraiment pas les approcher. Tant pis, je suis sûre qu’il y a d’autres témoignages à trouver parmi la foule. Je sors mon appareil photo, pour prendre quelques clichés qui serviront à illustrer mon article pour le journal. Je mitraille la foule, saisissant des visages éplorés, des regards inquiets… captant aussi des visages connus, comme celui d’Eliott, en train de discuter avec une femme. Contre mon gré, je fronce un peu les sourcils, mais je me force à détourner le regard. On vit dans la même ville, il va bien falloir s’y faire. Je range mon appareil avant de me laisser emporter par la foule encore une fois. Je laisse évidemment trainer mes oreilles ici et là, mais rien de bien intéressant. Il me semble apercevoir Swan, mais la marée humaine la fait bientôt disparaitre à mes yeux. Zut. Aujourd’hui, plein de gens sont réunis, venus entre amis ou en famille. Ma situation craint un peu là. Je me demande si mon frère est ici, quelque part dans la foule. Je ne l’ai pas encore vu, mais je sais au fond de moi qu’il est présent. Je connais son âme pro-bender, il est là. Je ne sais juste pas où il est. Je soupire et je continue à fendre la foule. Bon, qu’est-ce que je fais comme article avec ça ? Un truc bien larmoyant pour faire pleurer dans les chaumières ? Tous vont faire ça. Mais en même temps, il n’y a pas grand-chose pour sortir du lot. Je relis vite fait mes notes tout en continuant de marcher. Je réfléchis… mais tellement perdue dans mes pensées, je ne fais pas attention où je vais et je percute un corps devant moi.

« Désolée je… »

Mes yeux se portent sur la chevelure brune et sur ce visage que je connais bien. Eleanor. La sœur de mon ex. Elle m’avait accepté à l’époque…

« Bonjour Ellie. Désolée, je ne regardais pas où j’allais. »

Cela fait un moment que je ne l’ai pas vue, et après ce qu’il s’est passé il y a quelques jours avec son frère – en plus de ce qu’il s’est passé il y a deux ans – je ne sais pas quoi lui dire.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleanor Young
Pitch Framboise
 Messages : 880
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : moi-même pour l'avatar, okinnel pour la sign, tumblr pour le gif

 Âge du personnage : 28
Sam 5 Mar - 21:52  
 
Eleanor & les autresA walk to rememberJe n'apercevais toujours aucune tête familière. Une frisson de froid me parcourut le corps dans la foulée. C'était dans des moments comme ceux-là que je regrettais de ne pas être comme Eliott et Emmeryn. Avoir froid en hiver n'étaient pas trop dans leurs habitudes, en bon benders feu qu'ils étaient. Alors que moi, à part changer l'eau en glace lorsque les températures le permettaient, je n'allais pas aller loin pour me réchauffer. Je soupirai doucement. J'avais beau ne reconnaître personne, j'avais tout le monde l'impression d'être entourée par des personnes familières. Après tout, il devait probablement y avoir une grande partie, si ce n'est tout le monde, du cluster dans le coin. Peut-être verrai-je Lucy, ou peut-être pas. J'eus l'impression que mon pouvoir de senser allait se manifester pour me transporter vers quelqu'un de mon cluster lorsqu'on me bouscula. Je n'eus pas besoin de me retourner pour reconnaître la voix qui s'excusait rapiedment. C'était Casey, l'ex d'Eliott, de trois ans ma cadette (oui, mon frère avait visiblement eu un faible pour une jeunette et cela m'avait bien fait sourire à l'époque), avec qui la rupture avec ce dernier avait été plus que chaotique. Ce qui avait été compréhensible d'ailleurs. Seulement, après avoir dû m'occuper d'une de ses affaires, j'ai appris à ne plus autant lui en vouloir. Nous n'étions pas les meilleures amies du monde mais je n'étais pas Eliott, je n'allais pas l'incendier et lui balancer des méchancetés à la figure. Techniquement, c'était plutôt elle qui pouvait m'incendier, bender feu perdue dans une famille de bender eau. Mais cela n'était pas le plus important en cet instant. « Oh, ce n'est pas grave. » Je lui adressai un léger sourire avant de continuer. « Vu le monde qu'il y a, en plus, ce n'est pas simple pour se déplacer. » Je l'observai furtivement avant de remarquer qu'elle n'avait pas les mains vides. « Tu bosses sur un article ? » En engageant la conversation sur un sujet aussi futile, je réalisai à quel point j'avais envie de discuter. Et tant que mon frère n'était pas dans les parages, il n'allait pas m'en vouloir de parler à son ex. Tant qu'il n'était pas dans les parages ou tant qu'il ne me voyait pas dans la foule surtout... © 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 845
 Date d'inscription : 12/02/2016

 Crédits : juxebox joints(avatar) & tumblr (gif)

 Âge du personnage : 31 ans
Mer 9 Mar - 22:20  
 


A Walk to Remember

 Une façon assez simple d'entrer en contact avec l'autre. Il n'y avait pas grand-chose à faire, voir trop de désolation et de tristesse allait décolorer sur mon naturel jovial. J'avais un besoin à assouvir et ce dernier était de parler à la population, n'importe laquelle, sous quelque visage qu'elle ait. Quelqu'un qui puisse me faire changer les idées et c'est pour ça que je m'étais mis à parler avec Lucy. Je la connaissais mieux depuis mon poste de police mais tout de même, la voir en dehors n'avait rien de désagréable. « Je me suis proposé, finalement, j'avais comme un besoin d'être là, en tant que manifestant, et si je pouvais exercer le plus beau métier du monde alors, je n'allais pas me priver. » Dis-je en lui esquissant un sourire. Nous nous connaissions relativement peu et mon humour pourrait laisser à désirer sur sa personne, ce que je pouvais comprendre. Peu de personne n'arriver à comprendre mon univers.

J'écoutais patiemment ce qu'elle avait à dire, à me répondre. Toutes les raisons d'être ici pouvaient être bonnes et légitimes, j'ajoutais la sienne à cette liste que je faisais dans un coin de ma tête. « C'est honorable de votre part en tout cas, il y a peu de gens qui descendent dans les rues pour manifester leurs sentiments en ce moment... » Elle parle des jours sombres et mes sourcils s'arquent c'est peut-être pour ça qu'elle suit sa conversation sur une petite touche qu'elle veut amusante, plus légère. Une théorie farfelue. « Je dois vous avouer que je n'avais pas vu cette attaque sous cet angle même si, vous n'êtes pas la première à m'en parler. Qu'est-ce qui vous fais penser que ce crime a un rapport avec la nature d'Iris et non un crime comme malheureusement, il y en a tous les jours ? » Certes j'avais un peu plus le rôle d'enquêteur, de fouineur ou de journaliste, mais parfois, il suffisait d'un regard nouveau sur une enquête pour comprendre ou voir des éléments que l'on avait peu ou pas remarquer.  
acidbrain



HJ: fiche piquée à Swann
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 4
 Date d'inscription : 29/01/2016

 Crédits : CL

 Âge du personnage : 75 ans
Jeu 10 Mar - 12:10  
 
Face à la faible lumière des bougies, l’assemblée de proches et d’anonymes restaient silencieux. Quelques minutes de béatitude, de recueillement et de silence qui honoraient la jeune Iris Paxton. La présence policière, efficace pour le moment, se faisait discrète, communiant avec la douleur de ceux venus honorer la défunte une dernière fois. Parmi les anonymes, un homme émergea du groupe, se hissa plus haut que les autres et calma les quelques applaudissements qui parvinrent à ses oreilles. D’une voix calme, claire et posée, Robert Montgomery pris la parole.

« Washingtoniennes, Washingtoniens. L'heure n'est pas au discours mais au recueillement, si bien que je vais être bref. Ce soir, nous rendons hommage à la jeune Iris Paxton, bender eau de trente ans et partie bien trop tôt. Elle a été retrouvée à cet endroit il y a de ça un mois environ. Troisième bender tué en l'espace de quelques mois, dans des circonstances toujours aussi mystérieuses. Je tiens d'ailleurs à remercier le travail titanesque réalisé par nos forces de police pour faire la lumière sur toutes ces affaires et pour sécuriser les lieux lors de cette marche. En espérant que cette pauvre jeune femme soit la dernière vie volée, recueillons-nous pour célébrer sa mémoire ainsi de celles de Victor Harrison et d'Adam Montgomery, mon fils, eux aussi partis trop jeunes. »

Tous l’avaient écouté en respectant le silence. Certains y cherchèrent du sens, d’autres y trouvèrent du réconfort. Et parmi la foule il y eut des cris de mécontentement et des bousculades. On rapprocha le système de sécurité, chacun s’assurant que Robert Montgomery était sauf. Le calme environnant se transformait peu à peu en un tumulte contrôlé d’où des voix s’élevèrent. L’heure n’était plus au recueillement et au silence respectueux.


Rappel
Après une marche silencieuse jusqu'à la bibliothèque, un moment de recueillement est observé. Robert Montgomery prend finalement la parole, s'adressant à tous les citoyens de Washington, affectés de près ou de loin par ces morts tragiques. Cette brève intervention suscite de l'apaisement pour certain, un élan de colère pour d'autres. Il est temps de réagir à ces mots !

Comme pour la première partie du TC, veillez à faire participer tout le monde et à interagir avec des personnages qui vous sont inconnus. Ce topic est là pour créer de nouvelles relations ! Divers PNJ sont susceptibles d'intervenir à tout moment afin de changer le cours des événements...

Merci de privilégier les réponses courtes afin de faire avancer le sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 353
 Date d'inscription : 13/02/2016

 Crédits : Eclatic

 Âge du personnage : 25 ans
Jeu 10 Mar - 22:50  
 
A Walk to Remember
Everyone



Ce que j’ignorais avant de sortir et de rompre avec Eliott, c’est que casser avec quelqu’un veut parfois aussi dire casser avec une famille. Certes, je n’étais pas très proche de la famille d’Eliott, mais je l’ai été un peu d’Ellie. On se comprenait. Alors il y avait eu plusieurs mois de silence entre nous, après. C’est une affaire judiciaire qui nous a permis de renouer le contact. Et elle, elle ne semble pas me détester. Même si ça me fait un peu mal de la voir, j’apprécie quand même. Pour une fois qu’un Young m’adresse un sourire… J’avise alors mon carnet dans mes mains. C’est tellement une extension de moi-même que je n’y pense jamais.

« Oh, oui. Le journal m’a demandé de couvrir la marche. Et puis ça me permet de bosser aussi pour un article… de fond, sur lequel je travaille, je l’avoue. »

Est-ce que les Benders doivent se préparer à une nouvelle ère de crainte ? Je n’en ai pas encore la preuve, hélas. Je m’apprête à reprendre la parole, sauf qu’une voix masculine se fait entendre. Robert Montgomery. Un discours pour ne pas dire grand-chose au final. Pourtant j’ai beaucoup étudié son histoire. Il est celui qui a sauvé les Bender, celui qui a fait tomber Upsilon. Son fils fait partie des nouvelles pertes, et je n’arrive pas à imaginer ce qu’il ressent. Tout comme Ellie d’ailleurs. J’attends la fin de son discours. Je n’applaudis ni ne réagis bruyamment comme certains peuvent le faire. Je fronce les sourcils. Je n’aime pas trop les vagues de réaction comme cela. Quant aux travail de la police. Je ne suis pas assez dupe pour croire leur version. Des morts isolées, sans lien entre elles ? Non vraiment... Mais je ne vais pas entrer dans le débat avec Ellie. Puis mon regard retombe sur Ellie et je me rends compte de mon impolitesse.

« J’espère aussi qu’il n’y aura pas d’autres morts… Je suis désolée euh… je ne t’ai même pas demandé comment tu allais. Tu… tu connaissais Iris ? Je suis bête, bender d’eau, vous vous êtes peut-être connues au Dojo et je n’ai même pas pensé à te demander. »

C’est toujours un peu difficile de savoir comment réagir dans ce genre de situation. Et je dois admettre que je n’y avais pas du tout songé.

« Tu es venue seule ? Wren n’est pas là ? »

Voilà un couple qui dure. Entre eux et Mackenzie et Spencer, y a peut-être vraiment un truc qui cloche chez moi pour ne pas réussir à garder des relations amoureuses.  

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 825
 Date d'inscription : 08/02/2016

 Crédits : tumblr

 Âge du personnage : 25 ans
Ven 11 Mar - 1:16  
 
TC #1 ◊ A Walk to Remember

Il était donc venu me parler, genre presque incognito dans la foule de personnes qu'il y avait autour de nous. Il y avait sa plaque bien en évidence mais on aurait pu croire qu'il était juste un ami à moi, rien de plus. D'ailleurs, est ce que nous pouvions nous considérer de cette façon ? En dehors du travail nous n'avions pas pour habitude de nous voir, en même temps, je ne passe pas tellement de temps en dehors de mon propre travail à vrai dire. Mais j'étais là aujourd'hui et le policier semblait presque étonné de me trouver dans ce genre de rassemblement. Lui, il était là pour exercer son métier de coeur, mais aussi pour Iris par extension. Je souriais à ces propos. Je lui disais donc que je ne connaissais pas vraiment la jeune femme mais que je ne pouvais pas être ailleurs. Il trouvait que le geste était beau, pourtant, il était tout à fait normal pour moi. Je souriais à nouveau, ne sachant pas quoi lui répondre. Je lui donnais alors une théorie fumante à propos de jours que nous n'avions pas connu, car trop jeune. Il était étonné que je sorte cette théorie là visiblement même si on lui en avait déjà fait part, signe qu'elle n'était peut être pas si folle que ça cette petite théorie. J'allais lui répondre mais je n'en eus pas le temps. En effet, un homme émergea alors du groupe, et je le reconnu immédiatement, il s'agissait de Robert Montgomery. Il fit un bref discours que je compris parfaitement. J'étais entièrement d'accord avec lui. Je me retournais alors vers Eliott.

" Je suppose que ce sont les mêmes raisons que lui. Trois benders ont été tués de façon mystérieuses en finalement peu de temps. Bizarrement, ça ne me semble pas anodin. Mais nous faisons peut être fausse route. Je me doute que si vous enquêtez la dessus, vous n'avez rien droit de me dire, mais je pense que cette théorie est plausible. Espérons qu'Iris soit la dernière mort de cette série. "

Encore plus quand vous êtes devenue senser depuis quelques mois lors de la mort justement d'Adam Montgomery et que son dernier mot a été Upsilon. Mais ça, je ne pouvais pas le dire à Young. Je ne pouvais pas lui dire non plus que j'avais connue de cette matière l'une de ces soeurs jumelles. Je me demandais en tout cas ce que la police trouverait à ce sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 845
 Date d'inscription : 12/02/2016

 Crédits : juxebox joints(avatar) & tumblr (gif)

 Âge du personnage : 31 ans
Ven 11 Mar - 11:02  
 


A Walk to Remember

 L'ancien président était parmi nous et je compris rapidement les paroles de mon chef avant que nous partions en faction. « Ne laissez rien au hasard, je veux qu'il n'y ait aucun accident. » Alors, sur mes gardes, je regardais l'assemblée plutôt que le président, lorsque ce dernier fit son discours. Je comprenais chacun de ses mots, chacune de ses phrases en étant moi-même un bernder et étant né dans une famille de benders. La main calée contre mon arme située dans mon dos, j'étais près à réagir à la moindre bousculade. La vie de l'ancien président Montgomery pouvait être en jeu à tout moment. Lors de la fin du discours, Lucy repris la parole pour affirmer ses propos comme les miens et je restais en vigilance. « Il est vrai que je ne peux rien dire pour le moment, mais nous tentons de faire tout ce que nous pouvons pour les familles des défunts. » Mon regard se baladait sur la foule qui commencer à s'agiter. Je cherchais les endroits où la foule était plus en mouvement, où il me semblait voir des visages mécontents. L'ancien président étaient repartis de la petite scène qui s'était créer en deux trois mouvements avant de se défaire aussi rapidement. « Restons calme, messieurs dames, s'il vous plait. » dis-je en tentant de calmer les tensions. Il n'était pas possible de voir qu'un simple discours pouvait mettre tant de gens dans un état de colère voire de violence. Mes collègues, à qui je donnais un coup d'oeil de temps en temps, tentaient de ramener le calme à cet événement normalement paisible. « Je ne comprends pas pourquoi ils réagissent ainsi... » commentais-je à la jeune femme qui était à mes côtés. Il n'y avait rien de politique dans ses propos… Mes sourcils s'étaient froncés et je ne pouvais pas me permettre de perdre de vue les agitateurs. Tous les policiers sur place étaient sous tensions.  
acidbrain



HJ: fiche piquée à Swann
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 237
 Date d'inscription : 04/02/2016

 Crédits : Tag sur Bazzart pour l'avatar

 Âge du personnage : 25 ans
Lun 14 Mar - 17:50  
 
A Walk to Remember.Swann arrive comme une fleur, une belle fleur, forte et vivifiante, un tournesol qui s'épanouit. Elle me coupe dans mes pensées et, rien que pour ça, je lui suis reconnaissante. « Hey Aly’. Tu n’as pas l’air bien, tu es toute pâle. » Son franc parlé me fait sourire. Presque rire. « T'as l’œil, dis-moi. » La peine, je la ressens. Elle est là tous les jours et toutes les nuits. Elle devenue mon amie et l'imaginer disparaître me rendrait presque triste. Mais la peine de tous ces gens ici me retourne presque le cœur. « Tu connaissais Iris Paxton ? » Je hausse les épaules. « Pas personnellement. J'aimais son travail. Toi ? » Mais ce qui reste le plus aberrant sont les deux autres meurtres et le fait que le coupable n'ait toujours pas été arrêté. Alors quand Robert Mongotmery commence son discours, coupant notre conversation, et fait lui-même le lien entre tous ces morts, citant son fils et Victor Harrison, je comprends la colère qui soulève la foule.

Non. Iris ne sera pas la dernière. Les Benders sont traqués et leur destin est maintenant lié au nôtre. Le sait-il ? Connaît-il l'existence des Sensers ? Cache-t-il l'information au monde pour nous protéger ou pour se protéger ?  Instinctivement, je cherche la présence des membres de mon cluster. Je les cherche aussi bien en moi qu'autour de moi. Je ne les aperçois pas mais je sens qu'ils vont bien. « Il aurait peut-être dû se taire. » Je parle pour moi et à Swann. Simple constatation en voyant l'agitation du public. Nous commençons à être poussées et je manque de tomber lorsqu'on m'écarte violemment. Alors je riposte et attrape le bras de l'homme, le lui plaquant derrière le dos. « Tu demandes pardon et tu te casses. Ta colère, on en est pas la cause. » Et tant pis pour les flics à deux pas de moi. Tant pis pour le verre d'alcool que je boirai certainement ce soir. Bouger mes muscles me fait du bien. C'est aussi simple que ça.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleanor Young
Pitch Framboise
 Messages : 880
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : moi-même pour l'avatar, okinnel pour la sign, tumblr pour le gif

 Âge du personnage : 28
Lun 14 Mar - 23:36  
 
Eleanor & les autresA walk to rememberJ'écoute Casey d'une oreille en observant aux alentours. La foule commençait légèrement à s'agiter, quelque chose allait se passer. Un discours, peut-être ? Cela ne m'empêcha pas de remarquer le petit temps d'arrêt concernant cet article de fond. Sur quoi enquêtait-elle ? Sur quelque chose qui allait encore lui faire croiser la route de mon frère ? Sur les trois benders tués ? Je fronçai légèrement les sourcils, intriguée. « Un article de fond ? Pas encore quelque chose qui va nécessiter mon aide juridique, j'espère ? » J'accentuai ma fin de phrase d'un petit rire mi-amusé, mi-sincère. Après tout, j'avais dû défendre la jeune femme la dernière fois que nous nous étions vus. Et si cet événement aida notre « lien d'amitié » - si je pouvais l'appeler de cette manière - ce n'était pas une chose que je lui souhaitais de vivre à nouveau. Casey devait faire plus attention parfois. Je vis Casey vouloir continuer la conversation lorsqu'une voix masculine retentit. Robert Montgomery prit la parole et mon cœur se pinça légèrement. Cet homme avait changé l'Histoire. Notre Histoire. Et Upsilon lui avait cruellement enlevé son fils, dans une mort bien loin d'être indolore. Mais je ne pouvais pas lui dire. Nous ne pouvions pas lui dire et c'était cela le plus triste. Je sentis une certaine tristesse m'envahir à cette pensée, qui fut heureusement coupée par la prise de parole de Casey, à nouveau. Sa question me troubla un peu, me demandant l'espace d'un instant si ma tristesse s'était reflétée sur mon visage. J'esquissai un petit sourire, gênée. « Je ne la connaissais pas vraiment en réalité. De vue, de loin. Après tout, elle avait deux ans de plus que moi, nous nous sommes uniquement croisées, rapidement. Je suis là parce qu'il le fallait. Et toi tu la connaissais ? » Je repris mon souffle avant de continuer. « Et oui, je suis seule. Wren est en déplacement à New York pour quelques jours. Il m'a bien demandé de l'accompagner mais cela ne m'arrangeait pas des masses. Puis on se voit déjà bien assez, un peu de vacances ne va pas nous faire de mal. » Je lâchai un petit rire qui fut évanoui par une bousculade. Un homme me rentra dedans avant de repartir, énervé. « Il vaudrait mieux qu'on bouge de là », dis-je à l'encontre de Casey, « ça ne sent pas bon tout ça. » Je n'aurais pas pensé que de telles paroles de Montgomery puissent créer autant de bruits.© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 438
 Date d'inscription : 04/02/2016

 Crédits : riddermark (avatar) & fycaitylotz (gifs) & red.balloon (sign).

 Âge du personnage : vingt-six ans.
Sam 26 Mar - 0:16  
 


A Walk to Remember

Ce qui est appréciable avec Alyssa, c’est que tout est simple. La majorité du temps. Ou plutôt, quand elles sont toutes les deux, tout est simple. Pas de prise de tête, même après avoir couché ensemble. Elles sont amies, et s’entraînent ensemble, Swann enseignant ce qu’elle sait à Alyssa. Des rires, de la sueur, et de l’amusement. Rien de plus, rien de moins, et tout est au top. C’est plutôt entre Mackenzie et Alyssa que rien n’est moins simple. Or, Swann étant amie avec les deux, elle doit parfois apprendre à jongler entre les deux têtes de mule… quand elle n’en a pas juste marre, et décide de les laisser dans leur bazar émotionnel intersidéral. Heureusement, pour une fois, elles ne sont que toutes les deux, et tout est simple. Le contexte s’y prête encore plus, alors qu’une aura solennelle flotte entre elles. « Pas personnellement. J'aimais son travail. Toi ? » Swann hausse les épaules. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle est là. Elle ne connaissait aucune des trois victimes, ne savait même pas ce qu’ils faisaient. « Disons que ça me semblait… juste d’être ici. Une manière de dire au revoir à ces benders que je n’ai jamais connu, mais qui faisaient partie de la même espèce que la mienne. Qui auraient pu être ma famille. » Peut-être que c’est cela, sa manière de saluer ces âmes parties bien trop tôt… elle n’en sait fichtrement rien.

Heureusement, la voix de Montgomery la divertit de ses profondes – et sombres – pensées. L’intervention est bienvenue. Ses mots font écho en Swann. Echo à ses doutes faces à ces morts ‘accidentelles’, alors que ce sont trois benders qui ont perdu la vie dans d’aussi mystérieuses conditions. « Il aurait peut-être dû se taire. » Swann secoue la tête, pas vraiment d’accord avec la phrase d’Alyssa. Le regard rivé sur la foule qui s’agite devant elles, elle répond pourtant à son amie. « Il faut dire les choses telles qu’elles sont, même si elles ne plaisent pas à tous. Personne ne sera jamais d’accord, et il ne peut cesser de s’exprimer sous la peur que certains réagissent mal. Il y en aura toujours qui réagiront mal après tous. » Sans qu’elle ne le réalise complètement, son zippo est dans sa main droite. Swann n’en a pas besoin pour créer une flamme, ses cellules le font tout aussi rapidement et sans assistance – au contraire d’un Bender d’eau qui a besoin d’une source à proximité – mais le zippo est un poids rassurant dans sa main. Pour se donner constance, elle allume par ailleurs une cigarette.

Visiblement, elle n’est pas la seule sur les nerfs, puisqu’Alyssa coince un abruti qui était bien trop impatient de massacrer tout le monde pour pouvoir passer. Un sourire aux lèvres, Swann l’observe se débrouiller, hochant simplement de la tête. Rapidement, elle constate les deux amis de l’abruti qui s’approchent, et elle se les octroie. Sans quitter sa cigarette, elle brandit la main, illuminée d’un feu ardent. Le message est clair, autant dans ses sourcils haussés que dans ses flammes, mais elle veut être sûre que les deux abrutis 2.0 comprennent de quoi il en retourne. « Un seul de vous s’en prend à l’une de nous, il se ramasse mon feu dans la tronche. Un seul de vous approche plus que nécessaire, il ramasse mon feu dans la tronche. Un seul de vous tente quoique ce soit, il se ramasse mon feu dans la tronche. » Persuadée que le message est passée, Swann se retourne à nouveau vers Alyssa. « Quelque chose de prévu après tout ceci ? Je ne sais pas pour toi, mais j’aurais bien envie d’une bière là tout de suite. Ou d’un alcool fort. Yup. La vodka semble être actuellement un excellent plan.»
acidbrain


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 825
 Date d'inscription : 08/02/2016

 Crédits : tumblr

 Âge du personnage : 25 ans
Mar 29 Mar - 15:50  
 
TC #1 ◊ A Walk to Remember

Dans le fond, sans doute que tout ceci n'est qu'un prémisse de mauvaises choses à venir, et que personne n'a rien vu venir, pas même moi qui pourtant avait été prévenue voilà plusieurs mois. Peut être que je ne me fais que des idées, mais les propos de Robert Montgomery me font penser que j'ai raison, même si pour le moment, les voyants sont tous plus ou moins au vert. Le vert est la couleur de l'espoir, alors je me dis que je devrais avoir l'espoir de faire fausse route mais les gens sont débiles, et ce sera assurément le moi d'abord avant les autres, c'est comme ça que ça marche. Je ne suis pourtant pas comme cette majorité, mais les gens comme moi ne courent pas les rues. Je suis parfois égoïste, je l'avoue bien bas, mais dans ces conditions là, je préfère perdre un bras que de laisser des innocents mourir. Eliott ne comprends pas pourquoi les gens réagissent de la sorte mais moi, ça ne me choque pas plus que ça.

" C'est malheureusement comme ça que les gens sont de nos jours. C'est triste, et ça ne va pas s'améliorer. "

J'aimerais ne pas avoir de paroles prophétiques, mais cela me semble logique finalement. L'histoire n'est-elle pas qu'un éternel recommencement de choses ? Que ce soit les bonnes ou les mauvaises, les dirigeants font toujours cela, les mêmes erreurs. Pourtant, les gens continuent à se bousculer, et vu la masse, si cela continue, ça pourrait faire mal. Je n'ai pas mon arc avec moi, alors, je me dis que je préfère m'en aller. Je recroise le regard d'Eliott en lui souhaitant bonne chance avec tout ça. C'est dans ce genre de circonstance que je me dis que j'ai bien fait de suivre la voix que je me suis tracée et pas une autre, soit disant plus sécuritaire au niveau de l'emploi. Bref, je décide donc de quitter la manifestation avant que cela ne dégénère et je prends une petite rue adjacente pour rentrer chez moi. Si d'aventure cela se passe mal, je saurais lire les journaux pour me tenir au courant.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasing Light
Happiness can be found even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light
 Messages : 176
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : Pitches.

 Âge du personnage : Trop vieux pour vous.
Mer 20 Avr - 23:07  
 
Malgré la réaction rapide de la police, la foule s'anime de plus en plus, des bagarres commencent à se former. La foule se disperse et la police agit, sommant tout le monde de rentrer chez soi désormais. Ce qui commençait en une marche silencieuse et calme se termine dans le brouhaha et la confusion. Beaucoup semblent avoir peur d'être la prochaine victime, d'autres cherchent désespéramment à comprendre comme une telle chose a pu se produire. Seulement dans tous les cas, tous savent que la paix et le sentiment de sécurité installés depuis plus de trente ans se dissipent bien trop vite. Et si quelque chose de pire les attendent maintenant ? Il faut espérer que non...


HRP
Ce post met dont fin au premier topic commun ! La suite vous la connaissez  Wink
En espérant que cela vous a plu, merci d'y avoir participé ! :)
Contenu sponsorisé
  
 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasing Light :: Washington D.C. :: Capitol Hill :: Bibliothèque du Congrès-