AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
Pour plus d'informations, RDV ici

Partagez | .

a chance to know each other (warren)

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joey Blythe
there's a light yet to be found.
 Messages : 337
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : calvaries & katmcgrat & sign by okinnel

 Âge du personnage : 30 ans, l'âge de tous les doutes.
Mer 17 Fév - 21:30  
 
a chance to know each other
WARREN CRAWLEY & JOEY BLYTHE


« A demain patron ! » Elle enfilait son sac sur son épaule, attrapait son téléphone portable et contournait son bureau au moment où son patron, l'Agent spécial Donahue levait le nez du rapport de l'enquête qu'ils avaient enfin bouclé. « Bonne soirée Blythe. » fit-il distraitement sans un sourire. Encore le dernier à partir, même avant la jeune femme qui enchaînait pourtant les heures supplémentaires. A peine entrée dans l'ascenseur qu'elle appuyait déjà sur la touche rappel de son téléphone. Un bel effort non récompensé. La messagerie d'Eliott retentit à nouveau à ses oreilles, l'agaçant. « Young, je serais devant le poste d'ici une trentaine de minutes. J'espère pour toi que tu y seras. » Elle raccrocha et rangea négligemment son téléphone dans son sac. A cette heure-ci elle ne risquait pas de tomber coincer dans des embouteillages interminables. Un des rares avantages à quitter le travail à une heure aussi tardive. Dans sa voiture, sur le chemin vers Washington centre, elle écoutait un vieux CD regroupant des morceaux de country. Un souvenir de l'armée, de ces moments simples passaient avec ses hommes, ses amis. Rattrapée par la nostalgie, elle regrettait ce passé chaotique et pourtant si appréciable. Elle sentait peser sur elle le poids de l'erreur, de l'impulsivité. Mais toujours son nouveau métier la rattrapait. Elle était au moins aussi utile que dans l'armée. Ici aussi il y avait des gens à sauver, des familles blessées à réconforter, des morts à venger. Et si elle se montrait franche envers elle-même, Joey savait pertinemment que l'armée n'était pas son avenir. Elle ne pouvait pas éternellement exercer sur le terrain. A 30 ans, la jeune femme n'aurait bientôt plus eu de grande utilité. Place à la jeunesse.

En arrivant près du poste de police où, avec de la chance, Eliott Young l'attendait, Joey ne fut pas surprise de ne voir aucune place de parking libre. Cette ville était un véritable calvaire pour les automobilistes et elle dû aller se garer deux rues plus loin. Revêtu d'une veste en cuir cachant habillement son insigne et son arme de service, Joey remonta la grande rue qui la mènerait plus ou moins rapidement au poste. La nuit tombait, le bal des étoiles débuteraient bientôt et la lune pointerait dans le ciel, faisant disparaître le gracieux soleil. Arrivée devant le poste, elle y croisa de nombreux officiers, certains la reconnaissant pour l'avoir croisé plus d'une fois sur une scène de crime, d'autres l'ignorant tout simplement. Young n'était pas là. Elle soupira, sortit son téléphone avec l'espoir d'y voir un message ou un appel en absence. Rien. « Agent spécial Blythe ? » En relevant la tête elle croisa le regard d'un jeune policier, plutôt charmant. Impossible de remettre un nom sur son visage. Pourtant elle était certaine de le connaître. D'abord parce qu'il l'avait appelé par son nom, ensuite parce qu'elle avait travaillé un nombre incalculable de fois avec la police de Washington. Il était donc évident qu'elle le connaissait. Son visage lui était familier. « Agent Crawley c'est ça ? » Elle était certaine qu'il s'agissait de son nom. Ou presque.
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 25
 Date d'inscription : 13/02/2016

 Crédits : gif tumblr (kawaiirph)

 Âge du personnage : 27 ans
Dim 21 Fév - 10:33  
 
A demain tout le monde ! Bonne soirée ! lança-t-il à la cantonade avant de sortir du poste de police. La journée était finie pour lui ainsi que pour plusieurs de ses collègues, ils avaient discuté une bonne dizaine de minutes après la fin de leur service avant de finalement chacun partir de leur côté. Il regarda à l'heure sur son téléphone et calcula qui lui restait deux bonnes heures avant d'aller devoir chercher Benjamin chez les parents de Mily. Ces derniers avaient voulu profiter du mercredi après-midi du petit pour l'emmener au cinéma et la séance finissait tard. Il avait donc un petit moment rien qu'à lui pour souffler, pour une fois il n'était pas pressait par le temps et c'est certainement pour cela qu'il remarqua la jeune femme qui se tenait devant le poste. D'habitude, certainement qu'il serait passé devant elle sans vraiment la regarder trop pressé de ne pas être en retard pour récupérer son gosse. Elle avait l'air d'être en train d'appeler, et si elle se trouvait-là ce n'était certainement pas un hasard, elle attendait probablement quelqu'un et peut-être qu'il pourrait la renseigner, ou au moins discuter quelques instants avec elle histoire qu'elle ne se sente pas totalement invisible.

Le problème suivant qui se posait à lui c'était de se rappeler du nom de la femme, si bien que pendant les dix secondes qui suivirent, il chercha dans sa mémoire avant de le retrouver, ou du moins... il croyait que c'était cela sans en être finalement réellement certain. Il s'approcha un peu d'elle et lorsqu'elle reposa son appareil, il se permit de prendre la parole à ce moment-là Agent spécial Blythe ? demanda-t-il afin d'être certain de ne pas la confondre avec quelqu'un d'autre ça sera vraiment une grosse tuile. Et la phrase fut bien entendu suivie d'un petit sourire. Lorsqu'elle l'appela par son nom, il acquiesça doucement, plutôt satisfait. Il ne s'était pas trompé de personne ! Un point pour Wawa !C'est bien cela ! Il hésita ensuite quelques instants. Il ne savait pas comment formuler la phrase dire "vous avez l'air perdu, je peux vous aider ?" ne reflétait qu'à moitié la situation. Se raclant doucement la gorge, il trouva alors une autre alternative Vous attendez quelqu'un  ? Je peux peut-être vous renseigner.  Plusieurs de mes collègues sont partis sur le terrain et d'autres viennent de débaucher, ça serait bête que vous attendiez là, seule, dans le froid. Si ce n'est pas adorable de s'inquiéter de ça. Il y avait cependant tellement de monde qui travaillait là-bas qu'il n'était pas certain de pouvoir la renseigner, mais dans le pire des cas il pourrait aller se renseigner. Je me mêle, ceci-dit, certainement de ce qui ne me regarde pas, mais il ne faut pas hésiter à me le dire. Il avait toujours été curieux et bavard, autrement dit, il avait plutôt l'habitude de se faire rembarrer plus ou moins gentiment. Il préférait qu'elle soit franche avec lui plutôt que d'avoir de mauvais retour plus tard comme cela lui était déjà arrivé à plusieurs reprises. En attendant, il se contenta de la regarder toujours un vague sourire aux lèvres.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joey Blythe
there's a light yet to be found.
 Messages : 337
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : calvaries & katmcgrat & sign by okinnel

 Âge du personnage : 30 ans, l'âge de tous les doutes.
Lun 29 Fév - 17:05  
 

(take a chance on me. gonna do my very best and it ain't no lie. if you put me to the test, if you let me try.) Plutôt physionomiste, elle savait reconnaitre un visage dans une foule. Elle avait ce drôle de don, ce sentiment certain de connaître une personne grâce à son visage, sans pourtant être capable de mettre un nom sur un sourire. Au cours de sa vie, Joey avait rencontré un nombre incalculable de personne, la plupart n’étant que de passage dans sa vie. Elle ne se rappelait pas de tous les noms. Seuls ceux qui l’avaient marqué d’une manière ou d’une autre étaient encore aujourd’hui gravés dans sa mémoire. A 30 ans, son métier l’amenait chaque jour à rencontrer du monde. Elle regardait des visages, morts et vivants. Imprimé dans son cerveau chaque trait de ces semi inconnus qui passaient, notant des détails physionomiques importants. Elle essayait de se souvenir de cet officier devant elle. Le visage agréable, les cheveux en bataille, un regard profond. Se souvenir des noms étaient capital pour elle qui veillait toujours à instaurer une relation de confiance. Une confiance dont elle manquait cruellement parfois.  Elle s’était pourtant fait suffisamment confiance pour lancer un nom, sûre d’elle, sourire aux lèvres.  Quelque chose lui disait que dans l’éventualité d’une erreur, Warren ne lui en aurait pas tenu rigueur. Il avait l’air d’une grande gentillesse bien que trop bavard à son goût. D’une nature plus calme et posée, Joey pesait ses mots, préférait le silence aux longues tirades. Ce n’était visiblement pas le cas de son interlocuteur qui débitait ses paroles sans la laisser répondre, sans même reprendre son souffle. « Aucun problème. » fini-t-elle pas dire, à demi amusée par la situation. « Je voulais voir l’officier Young. Est-ce qu’il y a une petite chance pour qu’il soit encore dans les parages ? » L’espoir de voir Eliott sortir du commissariat s’estompait de minute en minute. Pourtant, il n’avait toujours pas donné signe de vie : aucun message, aucun appel. Peut-être était-il encore de service. Un espoir menu qui la tenait en haleine. Elle détestait ce besoin pressant de voir Eliott qui l’avait pris cette semaine. Peut-être était-ce dû à la nostalgie qui l’envahissait, à cette envie de parler du passé, de se plonger dans des souvenirs communs. Ou peut-être avait-elle simplement besoin de chaleur humaine, d’oublie pour un instant combien sa vie était froide et dénuée de sens. Une chose était certaine, même si Joey préférait ne pas se l’avouer. Rentrer dans sa belle maison de banlieue, seule, n’était pas une option. Elle si solitaire, elle qui aimait le silence et la perspective d’être seule, refusait tout à coup de l’être et d’affronter la situation. Une désagréable sensation d’abandon. Une faiblesse qu’elle se détestait.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 25
 Date d'inscription : 13/02/2016

 Crédits : gif tumblr (kawaiirph)

 Âge du personnage : 27 ans
Sam 5 Mar - 21:46  
 
Apprendre à se taire. C'était une chose essentielle, et, ne parler pour dire que des choses intelligentes aussi.. seulement ce n'était pas du tout le crédo du petit Warren, qui aimait bien trop s'exprimer et parler encore et encore pour ne rien dire. Enfin même si dans le cas présent il avait été plutôt raisonnable, il n'y avait rien de mal à demande si elle attendait quelqu'un et à expliquer beaucoup de flics étaient déjà partis... et donc qu'elle risquait d'attendre pour rien. Pour Crawley c'était juste de la logique, il prenait de son temps pour l'informer, pour ne pas qu'elle attende pour rien. Il finit enfin sa grande tirade et la laissa parler. Un peu du moins. Elle ne semblait pas fâchée qu'il l'aborde de la sorte, bien au contraire elle avait l'air amusée. Il fronça un peu les sourcils quand elle parla de Young,  non pas parce que la question le gênait ou l'étonnait, mais juste parce qu'il n'était pas sûr de la réponse et qu'il tentait de se concentrer afin de ne pas lui raconter n'importe quoi. Après quelques instants d'hésitations, il se rappela enfin de l'avoir vu partir en "mission". Il est parti en intervention il y a peut-être une dizaine ou une vingtaine de minutes, je ne sais pas du tout pour combien de temps il en a malheureusement. Il lui offrit un petit sourire désolé avant d'ajouter. Il hésita quelques instants avant d'ajouter Je peux attendre un peu avec vous, mais il vaudrait qu'un aille se boire un café au chaud. Je ne pourrais pas rester plus d'une heure je pense, j'ai mon fils à aller chercher après. S'il était un peu en retard sa grand-mère veillerait sur lui, mais il avait envie de passer du temps avec le gamin  alors, il serait à l'heure et ce n'était pas vraiment une option pour lui pour l'instant. C'était plus un devoir. Son devoir de père. Et si ça peut vous aider à vous décider, je peux même vous inviter... enfin du moins pour le premier ! Il ne fallait pas non plus abuser. Ce n'était pas que ça le gênait d'inviter la jeune femme... mais c'est surtout qu'il n'avait pas trop les moyens d'abuser. Il devait toujours penser avec un salaire en moins et les fins de mois étaient assez compliquées. Même s'il se débrouillait toujours pour se faire un petit plaisir ou deux, il faisait à présent beaucoup plus attention qu'auparavant. Il ne voulait pas l'obliger à accepter et il se dit qu'au final il avait peut-être eut une piètre idée de lui dire ça, même si elle semblait femme à savoir dire non elle aurait peut-être peur de le blesser... ou pas. La nature humaine était toujours si compliquée qu'il en perdait facilement son latin.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joey Blythe
there's a light yet to be found.
 Messages : 337
 Date d'inscription : 25/07/2015

 Crédits : calvaries & katmcgrat & sign by okinnel

 Âge du personnage : 30 ans, l'âge de tous les doutes.
Mer 23 Mar - 14:45  
 

(take a chance on me. gonna do my very best and it ain't no lie. if you put me to the test, if you let me try.) Une autre femme aurait sans doute trouvé la situation amusante. Elle se serait risquée à sourire, peut-être même à rire. Pas Joey. Elle n’était pas de celles qui se laissent attendrir par un joli sourire et des belles paroles. Elle analysait le comportement, les moindres gestes et autres mimiques de son interlocuteur. Observatrice, elle ne laissait rien au hasard, quitte à faire mauvaise impression. Tant pis si on la décrivait comme quelqu’un d’étrange, froid et distant. L’avis d’étrangers ne comptait pas vraiment. Elle avait ses valeurs, sa façon d’agir. On s’en accommodait ou on passait son chemin. La mauvaise nouvelle que lui apporta le jeune officier Crawley acheva de mettre ses nerfs en pelote. La malchance la poursuivait. Elle soupira bruyamment, appuyant son agacement, serrant les dents pour ne pas lâcher une injure. Elle était prête à le remercier, le saluer et tourner les talons. Prête à rentrez chez elle, le dernier endroit qu’elle désirait retrouver ce soir. Elle ouvrirait sa bouteille de whisky déjà bien entamée et boirait sans se soucier de l’éventuel mal de crâne qui l’assaillirait le lendemain matin. Elle en avait l’habitude. Tout comme ses collègues qui la taquinaient plus ou moins gentiment sur le sujet. Son programme était tout fait. Mais elle n’était pas encore chez elle et elle n’était pas seule. Warren n’en n’avait pas terminé avec la jeune femme. Prise au dépourvu, elle hésita, resta muette, entendit en échos la dernière phrase du jeune homme. Un fils ? Elle ne s’en serait pas doutée. Bien sûr ce genre de chose n’est pas vraiment visible. Il ne portait pas un écriteau autour du cou disant « papa d’un petit garçon » ! Mais son jeune âge, du moins en apparence, la laissait dubitative. Mais encore, Joey n’était pas vraiment une femme comme les autres. Elle ne s’était jamais imaginée mariée avec des enfants. Elle n’avait jamais planifié son mariage étant enfant ou adolescente. Joey rêvait d’une belle carrière. Rien de plus. Elle accorda un sourire sincère au jeune homme tout en acceptant son invitation. « Merci officier Crawley. Un café chaud semble parfait. » Elle resserra sa veste autour d’elle avant de suivre les pas de Warren. « Et puis ça nous donnera l’occasion de bavarder un peu en dehors du travail. Je ne savais même pas que vous étiez papa ! » En temps normal, Joey n’était pas bien bavarde. D’une nature solitaire, elle préférait éviter les grands blablas et les effusions d’émotions. En revanche, elle savait écouter.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Messages : 25
 Date d'inscription : 13/02/2016

 Crédits : gif tumblr (kawaiirph)

 Âge du personnage : 27 ans
Sam 26 Mar - 22:22  
 
Alors qu'il pensait qu'elle allait refuser son offre d'aller boire une boisson chaude -ou autre-, il fut assez surpris, mais plutôt content de voir qu'au final elle semblait partante ! Il lui adressa donc un sourire avant de commencer à marcher vers le fameux café qui se trouvait à deux pas de là ! Pour suivre ce qui se passait au commissariat cela serait beaucoup plus simple ! Il eut un petit sourire certainement plus un peu triste qu'amusé quand elle lui "avoua" qu'il ne savait qu'il était père. Un petit gars de quatre ans qui se porte à merveilles ! Lui au moins ! Il haussa les épaules avant de continuer, préférant, pour l'instant éluder le sujet sensible de sa femme Mais c'est vrai que je n'en parle pas forcément trop... enfin ça dépend à qui. On est au boulot généralement quand on se voir et il faut savoir différencier la vie professionnelle et la personnelle selon moi ! C'est pour cela que je ne le crie pas sur tous les toits. Il ne tardèrent pas à arriver au café et le jeune homme lui ouvrit la porte pour qu'elle passe avant de s'engouffrer à son tour dans le bâtiment ! Il hésita quelques instants avant de demander Vous voulez voir une photo? Avant de se rattraper. Pardon c'est mon côté papa gâteau qui ressort. Mais son petit bout pouvait faire craquer n'importe qui il en était sûr... enfin là ne devait pas être le sujet principal de la conversation, et pour cela, d'ailleurs, il secoua un peu la tête avant de lui faire un sourire Vous voulez un café ? Un expresso ? Je vais aller commander, installez-vous à une table et je vous rejoins ! Est-ce qu'il ne faisait pas un peu trop preuve de galanterie ? Il n'en savait rien... Non. Il dirait que non. C'était normal d'agir de la sorte pour lui, il n'en faisait pas des caisses, il ne fallait pas qu'elle s'attente à ce qu'il lui pousse la chaise pour qu'elle puisse s'asseoir par exemple.

Quelques minutes plus tard, le jeune homme revint donc avec les boissons, il déposa celle de la jeune femme face à elle avant de s'asseoir sur la chaise libre à côté. Se raclant la gorge, il chercha un sujet qui pouvait les intéresser tous les deux... Votre boulot se passe comment en ce moment ? Basique mais efficace en toute logique ! Il savait que la jeune femme maîtriserait le sujet et qu'elle pourrait répondre comme elle le souhaitait, après tout ils étaient plus ou moins dans la même branche ils devaient rencontrer des problèmes similaires.
Contenu sponsorisé
  
 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oh, ça tourne. [Crystal & Warren]
» Melinda Warren [Terminée]
» C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)
» [0155] Warren Lightning [VOLTALI]
» Enquêtes N°1 : Rupture Mortelle (Par Heidi Warren)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasing Light :: Washington D.C. :: Foggy Bottom :: DC Police Department-